MADRAS - UN TISSU DEVENU SYMBOLE



Le véritable tissu Madras vient de la ville de Madras (rebaptisée Chennai en 1996), la capitale de l’État de Tamil Nadu et la quatrième plus grande ville de l’Inde. La couleur jaune était obtenue à partir du suc de curcuma, le bleu provenait de l’indigo et le rouge était fabriqué à partir d’une cochenille. Le madras était fabriqué artisanalement à partir de fil de bananier teint qui permettait aux couleurs de conserver plus longtemps leur éclat et vivacité. Mais en raison de cette composition, il dégageait une odeur singulière. Le fil de bananier se cassant et s’effilant, il a été mélangé puis remplacé par le coton, plus solide… Le véritable tissu Madras en soie et coton est plus rare et plus cher.



Les Européens vont le copier et le produire chez eux. En France, par exemple, un tissu Madras est peint ou imprimé et vendu en Normandie et en Alsace, dès le XVIIIe siècle.



Le madras est apparu tôt dans les îles, vers le XVIIIe siècle. Au début, il était porté par les créoles blanches, puis plus tard, il est adopté par les femmes de couleur. Mais c’est seulement à partir du XIX e siècle qu’un lien durable c’est établi entre le madras et les Antilles. C’est ainsi qu’en Guadeloupe et en Martinique, le tissu Madras est souvent associé à l’arrivée des premiers Indiens venus remplacer les esclaves africains dans les plantations après l’abolition de l’esclavage en 1848.



Par la suite, les femmes utilisèrent le madras pour embellir leurs robes unies et apporter une touche de couleur à leurs tenues.


Aujourd’hui, le Madras est présent dans la plupart des territoires caribéens.


En Guadeloupe et Martinique, le Madras sert à confectionner les tenues traditionnelles avec de la broderie blanche pour des spectacles et cérémonies culturels. Traditionnellement, les coiffes en Madras complètent les tenues et transmettent des messages sur la situation sentimentale des femmes qui les portent (femme mariée, cœur à prendre etc…)


A Montserrat, c’est le tissu national depuis 2002. Il a fait l’objet, en 2017, d’un concours dénommé Madrastique, destiné à célébrer ce tissu à travers les créations de la mode et du design.


À Tobago, le tissu Madras est porté notamment lors du très connu Festival du Patrimoine de Tobago (Tobago Heritage Festival).


À Grenade, et plus précisément sur l’île de Carriacou, le tissu est porté lors du Festival Maroon.

Sur l’île de Saba, on peut voir des jeunes femmes avec des coiffes en Madras.


La Dominique, les Îles Turks et Caïcos ainsi qu’Antigue utilisent également le même tissu pour leurs costumes traditionnels.


La robe traditionnelle de la Jamaïque est en tissu Madras à dominante rouge.


Aux Îles Vierges Américaines, les gens s’habillent naturellement en Madras pour pratiquer le quadrille, la danse traditionnelle du pays.


Lien photo


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2021 Africana TV CARAIBES .