CHAMPIGNY : « AIDEZ-VOUS A RETROUVER ULRICH !


Cela fera un mois ce jeudi que cet adolescent de 15 ans a disparu. Un comité de soutien vient de se créer.

Il y a forcément quelqu’un qui sait. Et il doit se manifester d’une façon ou d’une autre. C’est la supplique du comité de soutien qui vient de se créer pour retrouver Ulrich. Cela fera un mois ce jeudi que cet adolescent de 15 ans a disparu sans raison du jour au lendemain.

« Une situation insupportable », pour Comfort, la maman de ce collégien qui vit à Champigny dans le quartier du Bois-l’Abbé. Elle peut maintenant compter sur la mobilisation d’habitants et de l’association Macadam.

« L’objectif, c’est d’activer tous les leviers pour le localiser », résume Zohra Kassou, la présidente de l’association. « Nous avons l’intime conviction que quelqu’un va finir par parler, ajoute Mamadou Sy, responsable associatif et conseiller municipal (SE) de Champigny. Sans doute cet inconnu est-il aujourd’hui mal à l’aise. Il n’ose peut-être pas parler à la police. Il doit pourtant se mettre à la place de cette maman. Il y a des moyens pour donner des informations tout en restant anonyme. Sur notre site Facebook, nous avons l’habitude de recevoir des messages. »

Le téléphone a borné en Belgique

Selon nos informations, l’enquête, menée par les policiers de Champigny, n’avance plus depuis que le téléphone d’Ulrich a borné une seule fois en Belgique, près de la frontière française, peu de temps après sa disparition.

C’est d’autant plus inquiétant que l’adolescent, qui est parti sans affaire et avec son passeport, n’a jamais fugué, n’a pas de conflit avec sa famille, n’a pas le profil à se radicaliser et ne rencontre aucune difficulté au collège Elsa-Triolet où il fait, comme au quartier, l’unanimité pour sa gentillesse. Il n’a jamais eu non plus de problème avec la police ou la justice.

La seule chose qui cloche, c’est son goût pour les paris en ligne. Sa mère a reçu une facture de près de 200 €. Pas de quoi disparaître de la circulation. On sait aussi qu’il avait évoqué auprès de plusieurs personnes son envie de quitter la cité qui ne lui plaisait pas.

Toujours est-il que le 7 janvier, il a bien annoncé qu’il partait s’entraîner comme d’habitude dans son club de foot des Gobelins à Paris. Mais il n’y est pas allé et n’a jamais été vu par qui que ce soit depuis.

2 000 avis de recherche distribués

Ce jeudi ou ce vendredi, le collectif va distribuer près de 2 000 avis de recherche dans les rues. « Nous allons par ailleurs organiser une marche avant les prochaines vacances scolaires du collège à son domicile du square Rameau », précise Mamadou Sy. Un tournoi de foot aura également lieu avec notamment des joueurs de son club qui vivent à Champigny. Une cagnotte sera ouverte.

« Cette situation nous touche tout particulièrement, soupire Véronique Mamilonne, présidente de l’association des parents du Bois-l’Abbé. Ulrich, on le connaît depuis qu’il a 5 ans. » « Et ce que vit sa mère, cela peut arriver à n’importe qui », souligne Zinaba, une habitante du quartier.

Si vous avez des renseignements, vous pouvez appeler le 17.

source

#societe

Posts à l'affiche
Posts Récents