Angola Janga - Royaume africain au cœur du Brésil


La BD qui vient d’être traduite en langue française raconte l’histoire de la résistance noire brésilienne au temps de l’esclavagisme. Un épisode peu connu par les Européens et à valeur hautement informative.

Conférencier en Histoire de l’Art à l’Université de Sao Paulo, Marcelo D’Salete est aussi illustrateur et auteur brésilien. Il a travaillé sur de nombreux ouvrages pour la jeunesse et des revues de bande dessinée. L’auteur a effectué 11 années de recherche afin de produire cet ouvrage titanesque. Après sa publication, “Angola Janga” est devenu une référence sur l’histoire de l’esclavagisme au Brésil et de la résistance aux colons. La BD vient d’être traduite en français aux Editions Ça et Là.

A la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle, alors que les colons hollandais et portugais exploitaient des esclaves africains pour travailler dans les plantations, des mouvements de résistance se sont mis en place.

Des hommes et des femmes ont fuit leurs oppresseurs pour créer des communautés libres nommées les “quilombos”. Des milliers d’habitants, anciens esclaves se sont établis en villages dans l’état du Pernambouc, érigeant un royaume africain libre. La “petite Angola” ou “Angola Janga” possédait sa propre capitale Macaco et même un roi particulièrement populaire, Zumbi. Cet épisode de l’Histoire du Brésil, peu connu en Europe est pourtant un symbole de résistance particulièrement fort et un marqueur de la “consciêncianegra”.

Aujourd’hui encore, des échos se font entendre puisque les descendants de ces esclaves afro-descendants obtiennent des droits sur les terres occupées par leurs ancêtres. Les villages libres ont longtemps été visés par les attaques des colons et ont fini par être détruits par les Hollandais en 1695.

C’est ce pan de l’Histoire que Marcelo D’Salete a décidé de raconter dans un roman graphique riche et nécessaire pour comprendre le Brésil colonial et ses répercussions sur la complexité des rapports entre communautés aujourd’hui.

En 432 pages, “Angola Janga” réussit à nous éclairer sur un épisode historique marquant à travers le destin du jeune Antônio Soares. De sa fuite à son errance dans la jungle en passant par l’arrivée dans un village libre, c’est le parcours du combattant et de l’émancipation qui est mis en dessin ici. Marcelo D’Salete met des visages sur les quilombos et nous permet de mieux intégrer les évènements. A cheval entre la fiction et l’histoire, avec un trait particulièrement précis, “Angola Janga” propose une version plus humaine et intérieure des évènements.

C’est un ouvrage historique accessible et particulièrement informatif pour la compréhension passée et actuelle du Brésil, un outil éducatif parfait qui aurait sa place dans une bibliothèque scolaire.

source

#histoire #CHRONIQUES

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2020 Africana TV CARAIBES .