Salon "Paris pour l’emploi" : Recruteurs DOMIENS cherchent cadres métros


C'est sur la place de la Concorde à Paris, les 4 et 5 octobre derniers, qu’à eu lieu un salon pour le moins original, pour ne pas un tantinet discriminatoire : un salon pour l’emploi organisé dans le but de recruter des cadres pour les filiales des grandes entreprises nationales installées en Outre-mer, donc en Guadeloupe & Matinique également.

Le slogan ainsi que l’affiche de cette manifestation étaient on ne peut plus clair en effet sur l’objectif affiché par les organisateurs de ce salon qui accueillaient près de 2000 recruteurs : « votre emploi en Outre mer ? Pour ceux qui souhaitent prendre le large ». L’affiche est accompagnée de la photo d’une belle jeune femme métissée. Pas moins de 10 000 offres d’emplois y étaient proposées à cette occasion.

C’est Réunion la 1ère qui réalisé un reportage sur ce salon, dimanche dernier. Le sujet a été ensuite repris par Témoignages.re, avant d’être diffusé sur les réseaux sociaux. Sans pour autant susciter la moindre réaction de la part de nos élus.

D’après Réunion La 1ère et Témoignages.re, plusieurs enseignes nationales telles que Leader Price, Thiriet, Naturalia, Groupe Bernard Hayot, Leclerc ayant leurs filiales implantées dans notre île ont participé à ce salon, les 4 et 5 octobre derniers à Paris, dans l’espoir de recruter leurs cadres pour venir travailler dans les DROMS.

Présente également à ce salon, la Fedom (Fédération des entreprises d’outre-mer) chargée de faire connaître les offres d’emploi de ses adhérents (à savoir les entreprises réunionnaises et des autres régions ultramarines) à destination des cadres de métropole. Même le RSMA y était présent afin de recruter des « formateurs professionnels ».

Les postes proposés dans le cadre de ce salon étaient les suivants : acheteur adjoint, responsable de magasin, aide déclarant, analyste prix, aprovisionneur, assistant transit, chargé de recrutement, chef de projet e-commerce, chef de projet ERP, chef de projet MOA retail, comptable, contrôleur de gestion, cost-killer, déclarant en douane, directeur commercial, directeur logistique, responsable sec, responsable exploitation transit, responsable supply chain, secrétaire générale, superviseur…

Questions : ces postes n’existent-ils pas Outre-Mer ? Si ce n’est pas le cas, on peut alors se poser la question suivante : à quoi servent les centaines de millions investis localement dans la formation ? On forme qui et pourquoi dans les DROMS s’il faut aller recruter en métropole ?

Ces filiales réunionnaises des entreprises nationales sont-elles passées d’abord par Pôle emploi Guadeloupe, Martinique ou Réunion avant d’aller chercher cette main d’œuvre à Paris ?

Quid de tous nos diplômés DOMIENS ? Seraient-ils à ce point incompétents pour ne pas être en capacité de pourvoir à ces postes disponibles ?

Cette main d’œuvre n’existerait-elle pas dans les DROMS, des territoires qui comptent près de 60 % chômeurs chez les jeunes ?

Certains pourront évidemment rétorquer que cela se fait aussi dans l’autre sens, que des entreprises nationales voire même internationales viennent recruter directement dans les DROMS ? Certes, mais la plupart du temps, ces grandes entreprises viennent pour recruter des plongeurs pour les restos, des vendeurs, des chauffeurs routiers… mais pas des cadres supérieurs pour leurs sociétés installées dans l’hexagone.

lien - ICI

#economie #societe

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2021 Africana TV CARAIBES .