RIO 2016 : Usain Bolt champion olympique du 100m pour la 3e fois


Usain Bolt a décroché son troisième titre de suite sur 100m, dimanche à Rio. Le Jamaïcain s'est imposé en 9''81. Justin Gatlin (9''89) et André de Grasse (9''91) complètent le podium.

L'Asie et l'Europe déjà envoûtées en 2008 et 2012, Usain Bolt a affirmé sa suprématie sur un troisième continent, dimanche soir. A Rio, après Pékin et Londres, le géant jamaïcain est resté roi du 100m. Dans la ferveur du stade olympique, Bolt n'a pas survolé la finale mais il a encore gagné. Vainqueur en 9"81, il a devancé Justin Gatlin (9"89) et André De Grasse (9"91). Jimmy Vicaut a pris la septième place, en 10"04, à 13 centièmes d'une médaille qui aurait pu être historique pour le sprint tricolore.

Au lendemain du triomphe de sa compatriote Elaine Thompson, Bolt n'a (une nouvelle fois) trouvé personne pour contrarier ses plans. Mais que ce fut juste pour le diamant jamaïcain. La ligne droite est sienne et le restera quatre ans de plus, même si lui ne sera assurément plus là pour défendre sa triple couronne à Tokyo en 2020. Ce dimanche, l'ogre fantasque caribéen n'a pas haché menu la concurrence. Loin de là. La faute à une mise en action complètement ratée. Son temps de réaction (0.155) n'a pas été catastrophique mais ses premières foulées trop écrasées ont permis à Gatlin de prendre les devants.

Grâce à un départ canon, Gatlin a fait la course en tête pendant 80 mètres. Et puis Bolt a maté les espoirs de l'Américain, bronzé à Londres en 2012. En demi-finale, le sourire en coin, la Foudre, sûre de sa force, avait affiché sa supériorité sans sourciller et signé le meilleur temps des qualifiés (9"86). En finale, il a fait le show dès son entrée sur le tartan et jusqu'à sa mise en place dans les blocks. Puis le regard s'est figé, le doigt sur la bouche comme à son habitude et le rictus a disparu pour laisser place à un peu plus de sérieux.

Son temps de 9"81 est son plus lent lors d'une finale olympique. A Londres, il s'était imposé en 9"63 après son 9"69 au Nid d'Oiseau de Pékin. Son dauphin de 2012, Yohan Blake, a pris la quatrième place en 9"93, à deux centièmes de la médaille de bronze de De Grasse. Troisième des Mondiaux de Pékin en 2015 (sur 100m et relais 4x100m), le Canadien a amélioré son record personnel en demi-finale (9"92) puis en finale (9"91).

afp

#sport

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2021 Africana TV CARAIBES .