GUADELOUPE - SANTE : Santé bô kaz avec le bus de dépistage


Grâce au bus de dépistage, la Croix-Rouge va au plus près des populations socialement et/ou géographiquement éloignées du système de santé. (V. D.)

Le bus de dépistage santé, inauguré lundi aux Abymes, a débuté ses tournées dans les communes en janvier. L'objectif : aller à la rencontre des personnes géographiquement et/ou socialement éloignées des dispositifs de soins.

En matière d'accès aux soins, nous ne sommes pas tous égaux. Émile Cognon, directeur du pôle exclusion et insertion à la Croix-Rouge, en a encore fait le triste constat sur le terrain : « 70% des personnes que nous avons rencontrées n'avaient pas vu de médecin depuis plus de 3 ans » .

La Croix-Rouge et ses partenaires (1) ont eu l'idée d'aller au-devant de tous ces gens, géographiquement et/ou socialement éloignés des dispositifs de soins. L'objectif, c'est d'amener la santé près de chez eux (bô kaz) via un bus de dépistage qui sillonne le territoire.

Il a pris la route en janvier. Son inauguration, lundi, au siège de l'association, à Boisripeaux/Les Abymes, a été l'occasion d'un premier bilan. « Nous avons tourné dans 18 communes. »

Émile Cognon estime que près d'un millier de personnes sont déjà montées dans le bus de dépistage.

« Majoritairement des femmes (68%), dont la moyenne d'âge tourne autour de 49 ans. Mais nous accueillons tout le monde » , insiste Émile Cognon. Les équipes de la Croix-Rouge ciblent, notamment, les jeunes et les adolescents, pour faire de la prévention le plus en amont possible.

PRÉVENTION

Recevoir et informer, c'est l'une des missions du bus. Un agent d'accueil, une assistante sociale et une infirmière sont à l'écoute du public pour toutes les questions de santé et de couverture maladie. Les personnes qui le souhaitent peuvent également se faire dépister pour certaines maladies (diabète, hypertension, VIH, etc.).

En tout, 1197 dépistages ont déjà été effectués. 3% des visiteurs avaient une glycémie anormale. 56% d'entre eux étaient en surpoids. 49 personnes présentaient une tension au-dessus de la normale, dont 50% étaient même en hypertension sévère. Toutes ces personnes ont été orientées vers un médecin généraliste ou un spécialiste.

Les responsables de la Croix-Rouge (Guy Guilohel, Émile Cognon et Ghislain Coeffard), ainsi que Patrice Richard, directeur de l'ARS, devant le bus de dépistage inauguré hier, aux Abymes. (V. D.)

(1) L'Agence régionale de santé, Gip-Raspeg, Maternité consciente, Karuasthme, Association des diabétiques de la Guadeloupe, Aides, Hta-Gwad, Agwadec, SOS hépatite et les CCAS.

Les prochains arrêts

Le bus de dépistage santé fait halte à Pointe-à-Pitre aujourd'hui, de 9 à 15 heures, à côté de l'annexe de la police municipale. Vendredi, il sera à Trois-Rivières, le 21 juin à Deshaies, le 24 juin à Sainte-Rose et le 28 juin à Vieux-Habitants. Il est prévu que le bus fasse trois passages par an dans chaque commune.

Renseignements au 05 90 91 62 52.

source: france antilles

#SantéCaraïbes

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2020 Africana TV CARAIBES .