TANZANIE - ENVIRONEMENT : Edward Loure, le masaï qui remporte le prix Goldman 2016 pour l’environnem


Chef tribal masaï et militant des droits fonciers des peuples autochtones en Tanzanie, Edward Loure décroche le prix Goldman pour l’environnement 2016 (sorte de « Nobel » de l’écologie) pour l’Afrique, le 18 avril dernier à San Francisco. Ce prix vient récompenser son innovation dénommée Certificates of Customary Rights Occupancy (certificats d’occupation coutumière) un mécanisme visant à préserver de grandes étendues de terres ancestrales dans la vallée du Rift, afin de protéger la faune sauvage. Cette loi confère des droits fonciers indivisibles à une communauté entière, contrairement à l’approche conventionnelle consistant à attribuer des terrains à des individus.

Motivé par son expérience personnelle car sa communauté a été déplacée en 1970 comme de nombreux peuples autochtones à cause de la création de parc nationaux par le gouvernement tanzanien, Loure rejoint puis dirige l’Ujamaa Community Resource Team (UCRT). Cette ONG qui est l’une des premières en Tanzanie, milite pour le développement durable et les droits fonciers des communautés depuis 20 ans. C’est de là qu’il a eu l’idée de créer Certificates of Customary Rights Occupancy à partir du Village Land Act (Loi sur le foncier villageois)

« Notre terre est tout pour nous. Si nous n’avons pas de pâturage, nous n’aurons pas nos vaches. Et sans nos vaches, nous ne pouvons pas survivre», affirme-t-il. C’est la première fois que le rôle des tribus dans la conservation de la faune sauvage en Tanzanie est reconnu.

ecceafrica

#environement #societe

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2021 Africana TV CARAIBES .