JUSTICE - CPI : Jean Pierre Bemba a retrouvé le box des accusés


Après l’ivoirien Laurent Gbagbo, c’est au tour du congolais Jean-Pierre Bemba de retrouver le box des accusés de la Cour Pénale Internationale. Déjà condamné en mars dernier pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, l’ancien vice-président de la RDC doit assister cette semaine aux témoignages de deux victimes de viol. On accuse en effet, la milice de l’ancien chef de guerre d’avoir perpétré de nombreux viols en Centrafrique. L’accusation donnera aussi la parole à un expert pour un exposé sur les conséquences intergénérationnelles de ces violences sexuelles et viols de masse.

Bien que son parti le (MlC) soit actuellement un des poids lourds de l’opposition en République Démocratique du Congo, ses militants ne le verront certainement pas de sitôt. L’homme encourt 30 ans de réclusion ou la prison à vie dans le cas où les juges auraient jugé de l’extrême gravité des crimes qui lui sont reprochés. Les avocats de Jean Pierre Bemba ont jusqu’à mercredi pour présenter leurs plaidoiries et leurs réquisitions.

Pour rappel, l’affaire Jean-Pierre Bemba est un précédent à la CPI.En effet, elle est la première dans laquelle la Cour internationale a considéré les crimes sexuels comme armes de guerre. C’est aussi la première dans laquelle la CPI a démontré la responsabilité d’un chef de guerre dans ces viols massifs même s’il ne les a pas directement commandités.

Rufin PATINVOH, pour Africana Network

#politique #CHRONIQUES

Posts à l'affiche
Posts Récents