NAPPY STYLE : L’importance du net dans l’affirmation des femmes noires en France: Le Mouvement Napp


Internet est un espace où tout le monde peut s'exprimer, revendiquer et manifester. Mais, on reproche à ces actions d’avoir du mal à se matérialiser dans la société.

Pourtant, l’afro-féminisme en France se développe dans cet espace virtuel et se concrétise véritablement dans la société française. Ainsi, on a pu voir le collectif Mwasi prendre vie et en faisant appel aux afro-descendantes lors de réunions et manifestations. Et plus encore la formation d’une communauté autour du mouvement Nappy.

Née aux Etats-Unis, les "Nappy" de la décennie 2.0 trouvent leurs origines dès 1960, avec Angela Davis comme porte-parole. Figure féminine et féministe des black panthers incontournables dans le mouvement des droits civiques. Elle prône haut et fort qu’elle est "Noire et fière de l’être/ black and proud" est arbore son afro avec fierté et encourage d’autres femmes à faire de même.

À l’ère de la génération internet, s’est formée physiquement par le biais du net une communauté noire consciente des problèmes de sous-représentassions auxquelles elle fait face. Celle-ci s’organise de manière visible et contribue à une construction d’une société française aux plurielles. La communauté Nappy (Natural and Happy).

Le mouvement se compose majoritairement d’afro-descendantes qui se réunissent et échanger sur la toile sur les différentes manières d’entretenir leurs cheveux naturels. Elles ont pour objectif final de sortir de la logique du tout, ce qui est lisse et blanc est beau. Il en résulte un sentiment de défiance vis-à-vis des canons de beauté dominant qui participe à la reconstruction postcoloniale. Pas à pas se produit une réappropriation du corps noir sur l’idéal de beauté dominant.

Les revendications qui se font autour de leurs chevelures sont de fait l’estime de soi, la réappropriation d’une identité historiquement dénigrée avec pour objectifs des résultats sur le racisme en général et une vision pluralistes des femmes.

Néhémie, blogueuse sur nappy is a lifestyle

Pour beaucoup de jeunes filles qui se sentent isolées, internet permet de sortir du regard réprobateur et de se sentir acceptées quand elles réalisent qu’elles ne sont pas seules. Les blogs équilibrent le déficit de représentativité en offrant des conseils pratiques propres aux cheveux afros absents dans l’ensemble de la presse féminine. Bien que le passé noir soit primordial dans le militantisme noir, les Nappys réussissent à jongler avec les époques en situant la lutte dans une logique au présent, grâce à des outils qui ont le mérite de sensibiliser les plus jeunes.

Le mouvement n'a ni porte-parole, ni base militante même si on essaie de lui attribuer des icônes afros comme Solange Knowles souvent citée. Chacun est libre de porter son message. L’aspect militant se construit individuellement puisqu’une Nappy abolit par elle toutes les contraintes de non-reconnaissance physique de sa personne. Cela favorise l’acceptation de sa négritude et permet d'échapper à la condition de noire en se libérant du regard de l’autre. Le mouvement veut valoriser au même titre que la négritude en son temps ce qui a été dévalorisé chez le noir en s’opposant à la culture de l’assimilation en France qui prône une diversité sans distinction des différences visibles physiquement. L’acception du moi permet une meilleure estime de soi bénéfique à tout moment de la vie et encore plus chez les jeunes.

Même s’il se présente sous une forme ludique, le mouvement Nappy prend une dimension politique et va au-delà de la simple tendance. Les luttes féministes de première et seconde vague ont occulté en France les femmes noires.Elles ont tendance à mentionner le « féminisme noir/ blackféminisme » afro-américain. Le mouvement Nappy rend écho à cette absence. Il répond aussi à un besoin immédiat. Celui des luttes contre les discriminations brandit avec ferveur durant les campagnes électorales, mais, rapidement rangées au placard une fois l’objectif atteint. Pour beaucoup de Nappys il en résulte un sentiment d’appartenance globale puisqu’elles symbolisent leurs racines africaines ensemble. Les nombreuses femmes et jeunes femmes qui s’inscrivent dans le mouvement chaque année auront à coup sûr un rôle déterminant dans la transmission de la valorisation des cheveux crépus et donc de la femme noire auprès de leur entourage mais, aussi pour la prochaine génération.

source:afropeenne

#societe #technologie

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2021 Africana TV CARAIBES .