RELIGION - LE CANDOMBLE :Découverte de la religion africaine du Brésil.


Le Candomblé est une religion qui compte pas moins de trois millions de fidèles et fait de plus en plus d’adeptes au Brésil. Pourtant, beaucoup de fantasmes et de mystères entourent encore cette croyance.

Qu’est-ce que le Candomblé ?

"Danse en l’honneur des Dieux", c’est la signification du mot "candomblé". Contrairement aux idées reçues, les adeptes de cette religion afro-brésilienne croient en un Dieu unique nommé "Oludumaré". Ce Dieu est soutenu par des divinités, les Orixás, qui sont associées à des éléments de la nature comme l’eau, le feu ou bien encore la terre. Dans cette croyance, chaque personne aurait son propre Orixá qui la protégerait et contrôlerait son destin. La notion de bien et de mal n’existe pas.

D’où vient cette religion ?

Le candomblé a été importé au Brésil et dans d’autres pays d’Amérique latine au moment de la traite des esclaves africains au 16e siècle. Les adeptes du Candomblé ont dû d’abord pratiquer leurs rites de façon secrète et clandestine car l’Eglise catholique les pourchassait. Mais cette religion a survécu : les esclaves ont déguisé les Orixás sous les traits de saints chrétiens. C’était aussi une façon de manifester leur résistance contre le joug culturel. Même après l’abolition de l’esclavage en 1888, l’Etat brésilien, a continué à interdire cette croyance sous la dictature (1964-1985).

Quels sont les rites du Candomblé ?

Les cérémonies Candomblé sont surprenantes : sons hypnotiques des percussions, croyants vêtus de tenues blanches ou multicolores qui dansent et qui chantent. Certains fidèles entrent en transe et sont p ris de convulsions : ils disent être possédés par les Orixas.

Les adeptes doivent également faire des offrandes aux Orixás en disposant des fruits ou bien de l’eau de vie dans les lieux de prières, les “terreiros”. Les sacrifices d’animaux comme les poulets et les pigeons sont très courants. Pour devenir un fidèle du Candomblé, il faut suivre une longue initiation durant plusieurs années. Au moment de la cérémonie d’initiation, l’aspirant reçoit un nouveau nom. Il doit aussi recouvrir son corps de craies et faire des sacrifices d’animaux.

Qui pratique cette religion ?

Officiellement, il y aurait près de trois millions de Brésiliens de toutes classes sociales qui pratiqueraient cette religion. Les adeptes sont très nombreux à Salvador (Bahia) où la culture afro-brésilienne est très présente.

Plusieurs célébrités ne cachent pas leur appartenance à la communauté candomblé comme l’actrice de la novela Totalmente Demais, Juliana Paes. Selon les organisations culturelles afro-brésiliennes, le nombre de Brésiliens qui participent plus ou moins occasionnellement à des rituels du Candomblé serait colossal : 70 millions.

Ainsi chaque année, des milliers de Cariocas vêtus de blanc se regroupent sur la plage de Copacabana. Ils honorent Yemanja, la déesse de la mer, et lui offrent des fleurs.

#culture #CultureAmériqueduSud

Posts à l'affiche
Posts Récents