CONGO - BRAZZAVILLE - ELECTION PRESIDENTIELLE : Intimidations.


Une cinquantaine de policiers armés et cagoulés nous ont encerclés au siège du FROCAD à DIATA en fin de journée alors qu’Henri Bouka venait d'annoncer les résultats de la CNEI, des résultats partiels, extravagants et en décalage total avec la réalité du terrain.

Je ne me laisserai pas intimider et protègerai les vrais résultats que compilent actuellement la CTE. J'irai jusqu'au bout pour servir les Congolais. La CNEI exclut volontairement Pointe Noire, capitale économique du Congo, conscient du vote massif des Pontenegrins qui ont largement désavoué le Président sortant . Quelles difficultés peuvent-ils avoir rencontré pour récupérer ces résultats compte-tenu des moyens qui sont les leurs ?

La CTE privée, elle, de communications, de moyens, et exposée aux intimidations à répétition n'est pas encore en mesure de publier des résultats. Nous mettons tout en oeuvre afin de les publier au plus tard demain. Je dénonce avec fermeté ces manœuvres du pouvoir qui ne sont là que pour gagner du temps, tester les réactions et intimider l’Opposition.

Alors que les communications restent coupées sur l’ensemble du territoire - une atteinte inadmissible aux libertés des Congolais, ces derniers, patients, restent attentifs et déterminés pour faire sortir la vérité des urnes.

Le Directeur de la commission indépendante.

Source : CENI INDÉPENDANTE

#societe

Posts à l'affiche
Posts Récents