JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA FEMME: Histoire du 8 mars Comment le 8 mars est devenu la Jo


Au début du XXe siècle, des femmes de tous pays s’unissent pour défendre leurs droits.

La légende veut que l’origine du 8 mars remonte à une manifestation d’ouvrières américaines du textile en 1857, événement qui n’a en réalité jamais eu lieu ! En revanche, l’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe, au début du XXe siècle.

La création d’une Journée internationale des femmes est proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par Clara Zetkin, et s’inscrit alors dans une perspective révolutionnaire.

La date n’est tout d’abord pas fixée, et ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint Pétersbourg, que la tradition du 8 mars se met en place. Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier.

Jusqu’à nos jours...

La date est réinvestie avec le regain féministe des années 70 et la Journée internationale des femmes est reconnue officiellement par les Nations Unies en 1977, puis en France en 1982. C’est une journée de manifestations à travers le monde, l’occasion de faire un bilan.

La Journée des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Car tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer.

EN AFRIQUE...

31 juillet : Journée Internationale de la Femme Africaine

Créée à l’initiative d’une grande militante féministe malienne, Awa Kéita, la Journée Internationale de la Femme Africaine (JIFA) a été créée en 1962 et promulguée par l’ONU et l’OUA, le 31 juillet 1963.

L’Organisation panafricaine des femmes a placé cette édition 2014 sous le thème : « Rôle des femmes et des jeunes filles dans l’éducation, les sciences et les nouvelles technologies en vue d’une renaissance africaine ». Le ministère de la Femme, de l’Enfant et de la Famille adhère au thème international en lui apportant une légère modification: « Rôle des femmes et des jeunes filles dans l’éducation, les sciences et les nouvelles technologies en vue d’une Afrique émergente ».

La célébration du 31 juillet offre aux Africaines un cadre d’échanges avec leurs gouvernements sur les contraintes majeures à leur bien-être et au développement du continent. A ce titre, l’OPF invite chaque année ses pays membres à célébrer le 31 juillet afin de créer l’opportunité de capitaliser les réalisations accomplies en faveur de l’égalité des sexes et de renforcer les débats autour des droits de la femme et du développement en Afrique.

L'Organisation panafricaine des femmes est une organisation de femmes créée en Tanzanie en 1962.

Les femmes d'Afrique, au lendemain de l'indépendancede certains de leurs pays, en dépit des frontieres artificielles de langues, d'opinions politiques, triomphant des contradictions décidaient de s'unir, former une seule association afin de mieux se connaitre, d'échanger leurs expériences, de conjuguer leurs efforts pour l'émancipation de la femme sur le continent africain.

femmes La libération totale du continent africain, l'élimination de l'apartheid et l'instaurat ion d'une justice commune qui défend les droits de l'Homme en tant qu'etre humain, devenaient alors les objectifs prioritaires. Ainsi le 31 Juillet 1962, a été créée a Dar es Salam au Tanganika actuelle Tanzanie, la Conférence des Femmes Africaines (CFA), premiere organisation féminine d'Afrique qui deviedra "Organisation" Panafricaine des Femmes (OPF) apres le Congres de Dakar (Sénégal) en 1974 ou le 31 Juillet a été consacré Journée de la Femme Africaine

http://www.journeefemmeafricaine.com/

#societe

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2021 Africana TV CARAIBES .