KENYA - SÉCURITÉ INFORMATIQUE :Le Kenya consacrera 127 millions $ à sa cyber-sécurité en 2016


Selon le rapport prospectif 2016 de l’International Data Corporation (IDC), que cite The Nation, le gouvernement kényan a augmenté de 15% son budget de cyber-sécurité.

C’est donc la somme de 13 milliards de shillings (127 400 000 dollars) qui a été dédiée cette année à la lutte contre la cybercriminalité croissante. La revue à la hausse de ce budget découle d’une directive présidentielle dont le but final est la protection du système informatique de l’Etat de toute intrusion criminelle.

En octobre dernier, le président de la République, Uhuru Kenyatta, avait demandé que les organismes d’Etat et les ministères abritent des cellules de cyber-sécurité coordonnées par une seule autorité, afin que le gouvernement ne soit plus vulnérable aux attaques informatiques. Il avait aussi demandé que le ministère des TIC élabore et formule des directives pour mieux gérer les prix, la quantité, la qualité et les normes en matière d'acquisition d'équipements de TIC.

Selon le rapport de cyber-sécurité 2015 d’IDC sur le Kenya, les attaques de hackers ont fait perdre au pays 15 milliards de shilling (147 000 000 dollars). Au-delà des entreprises, le secteur public avait été le plus touché.

Le renforcement des moyens que se donne le Kenya pour faire face aux attaques cybercriminelles de plus en plus sophistiquées a pour but de préserver non seulement les données sensibles de l’Etat, mais également d’empêcher toute intrusion qui ralentirait la marche du pays vers l’atteinte de ses objectifs de croissance socio-économique.

ecofin

#technologie

Posts à l'affiche