MADAGASCAR - SÉCURITÉ : Un centre de surveillance et d’intelligence à Ankorondrano


Le Premier ministre en personne a présenté à la presse ce 21 janvier 2016, le Centre de fusion d’informations maritimes (CFIM) installé à Ankorondrano. C’est un centre international de surveillance des informations relatives aux trafics maritimes dans l’océan indien et évidemment dans les eaux malagasy. Il complète le dispositif des Occidentaux de lutte contre la piraterie et les crimes transnationaux sachant qu’il est le 2nd après celui de Singapour, fonctionnel depuis 2006. Son champ d’action est très large, allant du Golfe d’Aden en passant par le canal de Mozambique jusqu’au-delà du Cap et une majeure partie de l’océan indien. D’après le Premier ministre, Jean Ravelonarivo, c’est un projet multi-bailleur, financé par la Banque mondiale, les Etats-Unis, la France et l’Union européenne et le contribuable malagasy car il figure dans la Loi de finances 2016.

Officiellement l’installation du CFIM a été conclue en juin 2015 et ouvert provisoirement en août dernier. Son siège est maintenant à la Tour Orange à Ankorondrano. Madagascar a ravi le palme aux Seychelles qui bataillait dur pour abriter ce centre stratégique, selon le Premier ministre.

Bien que le CFIM soit encore au stade de pré-fonctionnement, il dispose sur le terrain de vedettes rapides offertes par les partenaires. Ainsi, insiste le Premier ministre, les frontières de Madagascar et nos eaux propres sont d’ores et déjà sécurisés contre la piraterie et les trafics illicites de richesses naturelles nationales (bois de rose, concombres de mer et autres produits de la mer). D’autres vedettes rapides étofferont prochainement cette flotte qui doit accompagner le CFIM. En matière de ressources humaines, 15 experts en système de sécurité sont aujourd’hui dans le pays pour former les nationaux dans cette technologie de l’intelligence et de surveillance.

19 000 navires par an circulent dans les parages du sud-ouest de l’océan indien et 30% des cargaisons de pétrole empruntent le canal de Mozambique. Le point focal de ce CFIM, le général Calixte Randrianarisoa, ajoute que les pirates ont pris durant l’année écoulée, une quinzaine d’otages, pour dire l’importance de ce CFIM qui veille en permanence sur tout ce qui bouge sur et sous la mer.

A noter que ce projet est aussi appuyé par les Nations unies qui par son Haut commissariat aux réfugiés veille à la formation des forces armées et militaires dans le cadre de la science de la défense nationale dispensée depuis deux ans aux élèves officiers de l’Académie militaire d’Antsirabe. A noter également que l’installation du CFIM intervient au moment où le bail consenti par la Grande Bretagne aux Etats-Unis sur Diego Garcia expire cette année 2016.

Source : madagascar-tribune.com


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2021 Africana TV CARAIBES .