GUADELOUPE - SERVICES : Depuis la mi-janvier, Isyhands propose de vous livrer, à votre travail ou à


Après Imenufr.com, la start-up de Steeve Schira, FWI Technology, poursuit son envol. Un peu plus d'un an après le lancement de son service de commande et de livraison de repas - via une application disponible sur ordinateur, tablette et smartphone -, le jeune entrepreneur enrichit son offre avec une plate-forme de services à la personne en ligne : Isyhands.

« Le principe est simple : bénéficier de différents services en un seul clic sur

www.isyhands.com, souligne Steeve Schira. En plus des repas (via Imenufr), le client va pouvoir se faire livrer, au bureau ou à la maison, ses courses, ses fruits et légumes locaux et du linge récupéré au pressing. Un service de lavage de voiture est également proposé. Un véritable gain de temps et moins de stress pour les actifs. » Ce service est, pour le moment, destiné aux salariés et aux familles. La mise en place d'un service entièrement consacré aux personnes âgées fait partie des projets d'avenir de la plateforme.

À ce jour, Isyhands vise surtout les entreprises (histoire de regrouper les livraisons), se limite géographiquement à la zone de Cap Excellence : Les Abymes, Pointe-à-Pitre, Baie-Mahault et Le Gosier (jusqu'au bourg) et dans le temps avec des prestations de 8 heures à 17 h 30. « Notre projet a notamment pu voir le jour grâce à l'implication de deux partenaires, Hertz et Concept Motors, qui nous ont proposé des scooters et des voitures à des prix avantageux » , précise le chef d'entreprise. La plate-forme travaille également avec un grossiste et des producteurs locaux pour fournir sa clientèle.

EMPLOIS EN VUE POUR DE JEUNES LIVREURS

Combien ça coûte ? Steeve Schira a opté pour l'abonnement mensuel, histoire de « fidéliser la clientèle » et de « se garantir un minimum d'activité » .

Le coût s'élève à 38 euros par mois (TTC) et peut être moins élevé si l'abonnement a été souscrit au sein d'un comité d'entreprise (1). À ce jour, les CE des sociétés Hertz et Caisse d'épargne ont déjà sauté le pas. « Isyhands propose donc un concierge privé à moins d'un euro par jour, car la société bénéficie de l'agrément « service à la personne » qui permet au client de bénéficier d'un crédit d'impôt de 50% du prix de l'abonnement. Le coût par jour du service, après cette déduction, revient à 40 centimes. Grâce à ce principe d'abonnement, le client a la possibilité d'utiliser les services autant de fois qu'il le souhaite tous les mois, sans frais supplémentaires (livraison et service).

Isyhands ne se contente pas d'aider les familles dans leurs tâches quotidiennes. « Quand quelqu'un commande chez nous, il aide un jeune en insertion par la même occasion, rappelle Steeve Schira. C'est d'ailleurs un des aspects du projet qui nous a aidés à convaincre nos partenaires. Dynamiser l'emploi des jeunes est notre mission première. »

Isyhands propose en effet un emploi à de jeunes livreurs (six pour le moment) en leur permettant de créer leur propre entreprise. En effet, pour développer son activité, Steeve Schira a souhaité faire appel à des jeunes pour qu'ils s'associent. Luciano Louis, livreur chez Imenufr, et Yann Arphexad, restaurateur, client chez Imenufr, sont désormais à la tête d'une SAS franchisée (société par actions simplifiées), Fufy. Cette société est chargée de s'occuper de toute la logistique de la plateforme, à savoir recruter des jeunes en insertion et trouver les fournisseurs.

Contact : www.isyhands.com.

Luciano Louis, livreur chez Imenufr, et Yann Arphexad, restaurateur, ont pour mission de gérer la partie logistique de la plate-forme. Ils sont à la tête d'une SAS appelée Fufy. « J'ai été jeune moi aussi et je trouve ça bien de créer une structure où finalement tout le monde est gagnant, se réjouit Yann. Grâce à Isyhands, les clients ont moins de contraintes et les jeunes ont du travail. Un travail qui peut d'ailleurs évoluer. Plus la demande grandira, plus les perspectives d'évolution aussi. Un simple livreur pourra devenir formateur, manager ou gestionnaire de stocks. » Pour Luciano, ancien livreur, cette nouvelle activité est un véritable challenge. « Je vais surtout travailler à former les jeunes à la livraison. Le relationnel et la politesse sont très importants. Il faut aussi savoir gérer les problèmes et garder son calme face à des clients mécontents. Je vais donc transmettre ce que j'ai appris et donner aux nouvelles recrues un maximum de conseils. »

ISYHANDS ACCESSIBLE AUSSI PAR TÉLÉPHONE

Les personnes ne disposant pas d'une connexion internet peuvent faire appel à la plate-forme par téléphone (05 90 80 87 86).

Afin de répondre de manière efficace à la clientèle avec suffisamment de main-d'oeuvre, Isyhands a prévu un accord avec l'association Tout est possible (lancée par le chanteur Daly).

IMENUFR.COM SOUFFLE SA PREMIÈRE BOUGIE

Née il y a un peu plus d'un an, l'application Imenufr.com comptabilise, à ce jour, environ 16 000 repas livrés. Actuellement, elle tourne avec six livreurs, à 70/80 livraisons quotidiennes, 120 pour les bons jours, 50 pour les mauvais. Pour le moment, Imenufr travaille avec une trentaine de restaurants répartis sur la zone Baie-Mahault, Les Abymes, Pointe-à-Pitre et Le Gosier.

Les livraisons s'effectuent le midi entre 11 heures et 14 h 30 et le soir de 19 heures à 21 h 30. Pour les salariés désirant payer en ligne avec leurs tickets restaurant, un nouveau service devrait être mis en place fin février : il s'agira d'un système de carte de paiement en prérechargement, c'est-à-dire un rechargement de la carte en fonction du nombre de chèques déjeuner.

CHAT EN DIRECT

Nouveauté depuis janvier sur les deux sites, Imenufr et Isyhands : le « chat en direct » . Les clients peuvent communiquer en direct avec un opérateur sans avoir à appeler pour une commande ou un problème.

Appel à candidatures

Dans le cadre de son développement, Isyhands recrute. La plate-forme recherche des personnes, hommes ou femmes, titulaires du permis B ou du BSR, sérieuses et motivées. Par le biais de la Mission locale, un contrat d'avenir (un an, renouvelable 3 ans maximum) leur sera proposé. Les agriculteurs ou producteurs dans le domaine de l'agro-transformation sont également les bienvenus. Contact : SAS FWI Technology, contact@fwitechnology.com.

source france-antilles.

#economie

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2020 Africana TV CARAIBES .