COTE - D'IVOIRE : "Le prochain Starbucks de l’Afrique"


Cette chef d’entreprise de 27 ans voudrait faire de la société familiale qu’elle a fondée à Abidjan il y a deux ans, "le prochain Starbucks de l’Afrique".

Elle aspire à se positionner comme leader dans son domaine tout en remettant au goût du jour la torréfaction du café ivoirien. Le Côte d'Ivoire est le troisième exportateur de café en Afrique.

Changer les habitudes

"Le robusta a toujours été mal vu", estime-t-elle, et "j’aimerais contribuer à vulgariser le rituel du café moulu au lieu de l’habituel café soluble ou Nescafé". Le concept de chaînes proposant des boissons chaudes, de la nourriture à emporter au sein d’une atmosphère confinée n’est pas encore développé dans le pays.

Fabienne espère ainsi, dans le long terme, percer ce marché et "transformer l’entreprise familiale en entreprise multinationale".

"Les hommes ont tendance à sous-estimer les capacités des femmes"

Fabienne Dervain estime que les entrepreneurs ivoiriens ne reçoivent pas suffisamment de soutien.

"On est livré à nous-mêmes, il n’y a pas beaucoup d’aide du gouvernement et les mentalités n’évoluent pas assez rapidement", déplore-t-elle.

La jeune chef d’entreprise avoue qu’elle a eu la chance de recevoir le soutien de sa famille lors de la création de Couleur Café et maintient que "l’ancienne génération devrait inciter les jeunes à entreprendre".

C’est selon elle encore plus compliqué pour les femmes "parce qu’on vit dans une société encore très machiste".

"Je voudrais montrer aux autres femmes que même si ce n’est pas rose tous les jours, on peut réussir mais c’est une question de volonté", conclue Fabienne.

"La réussite c’est le jour où j’aurais ma chaîne de café".

bbc

#economie

Posts à l'affiche
Posts Récents