ÉTHIOPIE - MANIFESTATIONS: la police tire sur des manifestants : 75 morts


« La police et les forces armées ont tiré sur les manifestations, tuant au moins 75 manifestants et en blessant de nombreux autres, selon des militants », a annoncé Human Rights Watch (HRW).

Dans la région Oromia, des menaces d’expropriations liées à un projet d'agrandissement de la capitale Addis Abeba, ont amené des étudiants à manifester. Ils se sont heurtés aux forces de l’ordre qui ont ouvert le feu.

Selon le gouvernement, ces manifestations, pacifiques au départ, auraient « dégénéré en violence » et « terrorisé la population », ce qui expliquerait la réaction musclée des forces de l’ordre. La version est contestée par HRW : « Plusieurs personnes ont dit avoir vu les forces de sécurité dans la ville de Walliso, à 100 km au sud-ouest d'Addis Abeba, tirer sur la foule des manifestants en décembre, laissant des corps étendus dans la rue. » affirme l’ONG, soutenue par l’ambassade des Etats Unis : « Les Etats-Unis sont profondément préoccupés par les récents affrontements dans la région éthiopienne de l'Oromia qui auraient entraîné la mort de nombreux protestataires » déclare le communiqué officiel.

La région de l'Oromia, qui compte près de 27 millions d'habitants, est la plus peuplée du pays et parle sa propre langue, l'Oromo.

#securite

Posts à l'affiche