ANGOLA - CONCERT : Nicki Minaj critiquée pour avoir joué en Angola


La rappeuse américaine Nicki Minj s’est produite en concert ce weekend à Luanda, la capitale angolaise, malgré la demande formulée par une organisation de défense de droit de l’homme pour annuler le show. L’ONG Human Rights Foundation (HRF) avait indiqué dans une lettre que l’argent qui a servi à payer son cachet provient de " la corruption gouvernementale et des violations des droits de l’homme ". Le concert était organisé dans le cadre des festivités de Noël par la compagnie de téléphonie mobile Unitel, contrôlé par la fille du président angolais Isabel dos Santos.

La compagnie a réagi en indiquant que l’évènement avait été organisé par une structure indépendante et qu’aucun fonds publics n’avaient été utilisés.

" Une prospérité qui ne profite pas à tous ”

Depuis la fin de la guerre civile en 2002, l’Angola le deuxième plus grand producteur de pétrole en Afrique a connu un boom économique.

Mais les critiques du gouvernement affirment que la richesse profite seulement à une petite élite.

" Accusations de violations de droits humains "

L’ONG Human Rights Foundation a écrit dans sa lettre que la participation de Nicki Minaj a un concert parrainé par un gouvernement "impliqué dans des violations flagrantes des droits humains serait inadéquate ".

Le concert a eu lieu au lendemain de la libération de 15 activistes angolais parmi lesquels le célèbre rappeur Luaty Beirao.

Ils avaient été arrêtés, il y a six mois, lors d’une séance de lecture de livre où l'une des publications était consacrée à la résistance non-violente à des régimes répressifs.

Les activistes retourneront le mois prochain devant la justice dans le cadre d’un procès dans lequel ils sont accusés de " rébellion".

#societe

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2020 Africana TV CARAIBES .