USA:Un Noir tué par la police toutes les 28 heures


À la suite de la mort de Michael Brown, les mains en l'air sont devenues le signe de ralliement des manifestants à Ferguson. Selon plusieurs témoins, le jeune homme se rendait les mains en l'air au policier quand il fut abattu.

Un Noir est tué par la police toutes les 28 heures aux États-Unis, et plusieurs victimes ne sont pas armées au moment où elles sont abattues. Un bilan qui provoque des tensions vives. Voici le récit de cinq de ces cas, survenus depuis l'été dernier.

Tamir Rice, 12 ans Cleveland, Ohio Tamir Rice, 12 ans, s'amusait avec un pistolet d'airsoft(un jeu semblable au paintball) dans l'aire de jeu d'un centre récréatif de Cleveland, samedi après-midi, quand il a été abattu par un policier. La police de Cleveland a dit que l'agent avait ordonné au jeune garçon de mettre ses mains en l'air. Celui-ci a plutôt agrippé le revolver jouet noir qu'il avait à la taille, selon le chef de police, Calvin Williams, qui a dit que «l'on ne pouvait pas distinguer si l'arme était vraie ou fausse». Une enquête a été ouverte.

Akai Gurley 28 ans New York, New York Jeudi dernier, Akai Gurley, Afro-Américain de 28 ans, père d'une fillette de 2 ans, a été atteint par une balle dans la cage d'escalier mal éclairée de l'immeuble d'habitation de Brooklyn où réside sa copine. C'est un policier recrue de 27 ans, Peter Liang, en patrouille dans la cage d'escalier, qui a ouvert le feu «de façon accidentelle», selon le chef du NYPD, Bill Bratton, qui a dit qu'une enquête était en cours afin de faire la lumière sur l'événement.

John Crawford III, 22 ans Beavercreek, Ohio John Crawford III, père de deux jeunes garçons, était au téléphone avec la mère de ses enfants dans un Walmart en Ohio, où il achetait un fusil à air comprimé. Un client a appelé le 911, affirmant qu'un homme pointait un fusil sur les gens. Des policiers dépêchés sur place l'ont vite abattu. Un grand jury d'Ohio a décidé de ne pas porter d'accusation contre les policiers, mais le département fédéral de la Justice fait enquête.

Vonderrit Myers Jr. 18 ans, St. Louis, Missouri Vonderrit Myers Jr. a été atteint de huit balles, dont six par derrière, le 8 octobre, à St. Louis. L'officier de police qui l'a tué, Jason H. Flanery, a dit que Myers a fait feu sur lui le premier. Or, des témoins ont entendu Myers dire «Ne tirez pas, ne tirez pas» avant d'être fatalement atteint. Myers avait un casier judiciaire pour possession illégale d'armes, tandis que Flanery a déjà diffusé sur le web des propos insultants envers les Noirs.

Kajieme Powell, 25 ans St. Louis, Missouri Kajieme Powell, atteint de maladie mentale, est mort après avoir reçu 12 balles tirées par deux policiers à St. Louis, au Missouri, 10 jours après la mort de Michael Brown, en août dernier. Les policiers ont affirmé que Powell s'approchait d'eux avec un couteau. Les policiers ont passé les menottes à Powell, même après qu'il se fut effondré, sans vie. Une enquête «complète et transparente» a été lancée, a signalé le maire de St. Louis, Francis Slay.

NICOLAS BÉRUBÉ La Presse.CA

PHOTO LUKE SHARRETT, ARCHIVES BLOOMBERG

#securite

Posts à l'affiche
Posts Récents