GAMBIE Le président gambien décrète l’interdiction immédiate de l’excision


Le président gambien Yahya Jammeh a décrété l’interdiction de l’excision, avec effet immédiat, soulignant que cette pratique très répandue dans le pays n’était pas dictée par l’islam et devait par conséquent être abolie, a annoncé mardi le ministre de l’Information.

Le président Jammeh «a déclaré il y a quelques minutes que la mutilation sexuelle féminine (FGM en anglais, excision, NDLR) était interdite avec effet immédiat», a écrit le ministre, Sherrif Bojang, sur sa page Facebook, dans la nuit de lundi à mardi.

«Le président a fait cette déclaration la nuit dernière (lundi) lors d’un rassemblement à Kanilai», sa localité natale, sous les applaudissements des femmes de l’assistance.

Cette décision vise à «la protection des fillettes», a assuré M. Bojang, soulignant que le chef de l’État l’avait motivée par l’absence de justification religieuse de cette pratique dans l’islam.

M. Jammeh a prévenu les parents et les autorités locales qui ne respecteraient pas cette interdiction qu’ils subiraient des sanctions.

Selon les commentateurs, les peines devraient être alignées sur celles prévues par la loi en cas de coups et blessures volontaires.

#societe

Posts à l'affiche
Posts Récents